La gauche absente du second tour…remportons le 3ème tour en étant uni-ES.
Partager

La gauche qui a porté un projet écologiste et humaniste a totalisé 25.37% des suffrages exprimés.

Nous n’avons malheureusement pas pu surmonter nos divisions, et aucun candidat représentant ce projet ne sera présent au second tour de l’élection présidentielle.

Après le 7 mai qui doit marquer la défaite du Front national et de sa candidate Marine Le Pen, nous devrons sortir vainqueur du 3ème tour : celui de l’élection législative.

Nous ne pouvons pas laisser l’Assemblée nationale aux mains de député-Es qui n’ont pour ambition que de perpétuer les mêmes politiques menées depuis des années et qui ont produit une crise environnementale, économique, sociale et démocratique. Nous ne pouvons pas laisser le FN être le réceptacle des déceptions, des colères liées à des années de destructions de nos emplois, de notre protection sociale.

Le scrutin majoritaire, le risque de triangulaires sur nombre de circonscriptions, feront que, sans projet collectif, nos électeurs auront très peu de représentants dans l’assemblée.

Ne laissons pas le législatif nous échapper comme cela a été le cas pour l’exécutif.

De plus, n’oublions pas que Toulouse et plus généralement l’Occitanie est une terre traditionnellement de gauche et nous devons donc tout faire pour apporter un important contingent de député(e)s, issu(e)s de nos territoires, à l’Assemblée Nationale.

Pour cela, nous devons être unis lors de cette campagne : insoumis-Es, écologistes, communistes, socialistes frondeurs et frondeuses, citoyen-NEs de gauche.

Pour la sixième république écologique et sociale que nous souhaitons, initions dès les législatives les chemins d’un rassemblement. Nous avons su le faire aux élections départementales et aux élections régionales. Pourquoi serait-ce impossible maintenant ?

Nous pourrions par exemple travailler dès à présent sur une plateforme commune, voire un label commun.

Nous avons la possibilité de construire un projet commun pour les législatives et porter ainsi les solidarités et l’écologie à l’Assemblée Nationale.

Candidat-es écologistes :

Xavier BIGOT et Hélène CABANES (31-01), Cécile PEGUIN et Antoine MAURICE (31-02), Yannick BOURLES et Michèle BLEUSE (31-03), Kader LAROUI et Elisabeth MATAK (31-04), Clémentine RENAUD (31-05), Catherine RENAUX et Bastien HO (31-07), Christine ARRIGHI et François SIMON (31-09), Henri AREVALO (31-10).