Fin du débat public sur la 3ème ligne de métro
Partager

3ème ligne de métro :

les écologistes saluent la décision de confier la concertation à un garant du débat citoyen et soutiennent la demande d’expertise des projets alternatifs

Communiqué de presse des élu-e-s écologistes de l’agglomération toulousaine

Le débat public sur la 3ème ligne de métro s’est achevé en fin de semaine passée, avec les conclusions préliminaires de la Commission Particulière du Débat Public (CPDP) chargée de l’organiser. Celle-ci a souligné un grand succès démocratique, tant par le nombre de participants que d’avis déposés. Face à la congestion routière que connaît notre agglomération, les citoyens ont bien perçu l’urgence de ce débat.

Si ces derniers voient dans le métro un moyen de transport rapide et de bonne capacité, le débat a mis en évidence un certain nombre de contradictions qui ne permettent pas de poursuivre le projet tel que proposé jusqu’à présent par le SMTC-Tisséo.

Parmi les problèmes soulevés, le déséquilibre territorial entre Toulouse et les communes de son agglomération. La participation citoyenne a montré au contraire la volonté d’un véritable maillage de notre aire urbaine en transports publics.

Au delà des doutes et interrogations (par exemple sur les problèmes posés par les 40% du tracé en aérien), des solutions alternatives et multimodales très concrètes ont été proposées : réseau de bus (avec voies dédiées) et de tramway, utilisation de l’étoile ferroviaire, développement de voies piétonnes et cyclables, prolongement des lignes de métro existantes, mais aussi tracés alternatifs à la 3ème ligne de métro.

La demande citoyenne est forte pour que le débat se poursuive sans thrombose politique et clivages partisans qui nuiraient à la pérennité des décisions et à la construction de projets en phase avec l’intérêt général. La CPDP a demandé que certaines de ces propositions soient évaluées au moins aussi rigoureusement que le projet TAE. Nous, écologistes, demandons donc que notre projet alternatif (déposé sur le site du débat public) soit également expertisé, conformément aux préconisations de la CPDP.

Grâce au débat public, il est également apparu que le projet de 3ème ligne soulève de sérieuses questions de développement urbain, en particulier concernant la densification autour du tracé proposé.

Ainsi, le projet TAE est conditionné par la réalisation d’un projet urbain de grande envergure et il est intrinsèquement lié au PLUi-H (Plan Local d’Urbanisme intercommunal-Habitat) et au SCOT (Schéma de cohérence territoriale). La CPDP a donc fortement recommandé que le débat mobilités 2030 soit poursuivi et animé par les CODEV (Conseils de développement) de l’agglomération toulousaine. A ce titre nous estimons nécessaire de repenser le calendrier des révisions du PLUi-H et du SCOT : mener à bien le débat sur l’urbanisme avant tout, puis apporter les réponses en matière de mobilités. 

Pour les écologistes, le débat public sur la 3ème ligne de métro aura donc mis en lumière la nécessité d’un élargissement du champ de vision, par l’étude sérieuse de solutions alternatives, mais aussi, par la mise en place d’un débat commun à toute l’agglomération sur les questions d’aménagement du territoire. 

Il n’est pas d’autre voie possible pour que notre agglomération puisse devenir un jour moderne, fluide et apaisée.