l’opposition à la rencontre des habitants pour contrer le bilan de Jean-Luc Moudenc
Partager

Jugeant que la communication de Jean-Luc Moudenc pour sa mi-mandat s’est affranchie d’un débat avec les Toulousains, son opposition PS-PCF-EELV veut faire exactement l’inverse.

Socialistes, communistes et écologistes mains dans les mains. C’est loin d’être une première dans la Ville rose, Pierre Cohen ayant gouverné Toulouse à la tête d’une gauche plurielle de 2008 à 2014. Mais depuis la défaite de la gauche aux élections municipales de 2014, chaque famille avait vite regagné ses pénates et constitué autant de groupes d’opposition au conseil municipal…

Ils se font de nouveau la bise

La campagne de communication de Jean-Luc Moudenc à l’occasion de sa mi-mandat a remis du liant entre les cousins de la gauche toulousaine.

Les trois leaders de l’opposition, Pierre Cohen (PS), Pierre Lacaze (PCF) et Antoine Maurice (EELV) se font de nouveau la bise. L’accolade n’est pas de circonstances : les trois familles sont entièrement d’accord sur le caractère « tapageur » pour Pierre Cohen, « outrancier » selon Pierre Lacaze, « mensonger » dixit Antoine Maurice, et même « malhonnête » pour les seize élus siégeant dans les rangs de l’opposition, du battage médiatique de Jean-Luc Moudenc pour sa mi-mandat.

 LIRE AUSSI : Selon Jean-Luc Moudenc, la qualité de vie « a beaucoup progressé à Toulouse » en trois ans, à Toulouse

Ils sont tout aussi à l’unisson sur la sanction à donner au bilan de Jean-Luc Moudenc sur-dominé par « une augmentation des impôts, après avoir annoncé qu’elle n’aurait pas lieu », attaque Pierre Cohen, « une vie des Toulousains qui ne s’améliore pas pour autant et se dégrade même », constate Pierre Lacaze et « un maire qui engage des moyens de communications conséquents à mi-mandat pour tenter de démontrer le contraire », regrette Antoine Maurice.

lire la suite sur le site

Un article de pascal Pallas paru le 23/10/2017 dans Actu Toulouse

Photo Actu Toulouse