La construction de la Tour d’Occitanie pourrait-elle fragiliser le tunnel du métro ?
Partager

Un article du 3/07/2018 à lire en ligne

Extrait : Les inquiétudes d’un élu

Dans l’attente de l’instruction du permis et en l’absence de toute communication sur le sujet, un élu a exprimé ses inquiétudes sur la capacité d’insérer un tel édifice dans un espace si restreint et sous de telles contraintes techniques.

Cet élu, c’est l’écologiste Régis Godec, qui s’est exprimé lors du conseil de Toulouse Métropole du 28 juin 2018, appelant le président de l’assemblée, Jean-Luc Moudenc, « à ne pas se presser » sur ce projet. Voici ces propos :

Il y a une vraie préoccupation sur l’impact d’une tour de 150 mètres de hauteur par dessus une ligne de métro qui existe depuis 25 ans. On ne sait pas aujourd’hui quels sont les risques pour la ligne A du métro de construire une tour de cette ampleur au-dessus. On va décaisser plus de 14 mètres de terrain au-dessus de la ligne A. On va construire deux murs en béton à cinq mètres de chaque côté du tunnel. Quels seront les impacts sur la ligne A ? Aujourd’hui, on ne le sait pas…Et on doit, la collectivité, lancer un marché de 400 000 euros pour pouvoir accompagner les préconisations en direction du promoteur du projet. Troisième élément, on ne sait pas où passera la troisième ligne de métro, sur ce même site.

Voici l’intervention de l’élu EELV, Régis Godec, lors du conseil de communauté du 28 juin 2018

https://www.youtube.com/watch?time_continue=11&v=mlsJ9ujy05c