Aux Toulousaines et Toulousains,
Partager

Aux Toulousaines et Toulousains,

Dans dix mois, nous déciderons de la politique municipale pour la période de 2020 à 2026.

La première option qui s’offre à nous est de choisir la continuité, en élisant l’équipe de Jean-Luc Moudenc. Ses 32 années de mandats d’élu, notamment en tant que maire, révèlent sa vision de la ville :

  • Entêtement à prioriser de grands projets surdimensionnés, comme un Parc des Expositions à 330 M€, ou une Tour Occitanie déconnectée des besoins des habitant.e.s ;
  • Une politique au service des lobbies et des multinationales : privatisation des parkings, de l’eau et de l’assainissement, vente aux enchères de biens communs toulousains ;
  • Un projet de 3e ligne de métro qui, tel que conçu actuellement, ne résoudra pas l’asphyxie de notre ville par les bouchons, malgré un coût de 2,2 milliards d’euros, accaparant les budgets et creusant davantage l’endettement de Tisséo ;
  • Une augmentation générale des impôts et des tarifs des services publics, tel que l’abandon de la gratuité des cantines pour les plus démunis.

Ces dépenses auraient pu servir à s’attaquer aux grands problèmes non résolus depuis trente ans, comme le délabrement des écoles, la difficulté à se déplacer et à se loger, la pollution de l’air ou le déficit en espaces verts. Le verdissement récent du discours du maire n’est pas traduit dans les actes et ne permettra pas de redresser le cap pris ces dernières années.

La seconde option, c’est d’innover ensemble pour une ville plus écologique, démocratique et solidaire en faisant autrement. La démarche d’ARCHIPEL CITOYEN s’inscrit dans cette nouvelle voie :
Un projet construit à partir des besoins des habitant.e.s, grâce à des ateliers vivants et démocratiques ;
Une liste des candidat.e.s qui émerge de ce travail collectif sans que la tête de liste ne soit définie à l’avance ;
Une liste constituée de citoyen.ne.s volontaires, plébiscités ou tirés au sort, sans exclure les militants politiques. Leur point commun étant l’adhésion à la charte des valeurs du mouvement.

EELV a fait le choix depuis plusieurs mois de privilégier ce renouveau politique et démocratique, pour faire passer les idées avant les personnes. Nous confirmons ce choix aujourd’hui.

Suite aux résultats des élections européennes à Toulouse, nous assumons notre part de responsabilité en appelant les différentes forces écologistes et solidaires, qu’elles soient citoyennes, politiques ou associatives à se rassembler sur l’essentiel. Les querelles d’ego n’ont pas leur place devant l’urgence climatique et sociale.

A ce jour, EELV a désigné une équipe de militant.e.s pour rejoindre la démarche de désignation des candidats organisée par ARCHIPEL CITOYEN*. Nous sommes convaincus que c’est la seule option qui permettra de réaliser l’union des femmes et des hommes décidés à construire une ville du mieux-vivre, pour toutes et tous.

Chacun-e peut trouver sa place dans ce processus : comme votant-e, comme candidat-e, pour plébisciter une personne que l’on verrait bien exercer des responsabilités à Toulouse, pour militer ou pour participer à la construction d’un projet démocratique et novateur.

Nous nous adressons donc aux forces constituées, mais aussi directement aux citoyennes et aux citoyens qui, depuis des mois, se mobilisent pour le climat et la justice sociale :

Ensemble, nous pouvons changer la vie des Toulousain.e.s ! 

*https://liste.larchipelcitoyen.org/