Législatives 2012
Partager

Ces élections législatives sont les premières qui suivent le redécoupage électoral qui a mis fin aux écarts excessifs de nombre d’habitants entre les circonscriptions les plus peuplées et celles les moins habitées.

L’UMP tentera de conserver sa majorité et ainsi gagner sa première élection depuis 2007 (les Européennes de 2009 étaient une victoire en trompe l’œil pour la droite, puisqu’elles profitaient surtout de l’effondrement des socialistes).

Le PS tentera de réussir l’alternance après les échecs de 2002 et 2007, et de pousser jusqu’à avoir la majorité absolue afin de ne pas être dépendants de ses alliés.

EELV tentera de créer un groupe à l’Assemblé Nationale (15 députés), ceci ne sera normalement pas trop difficile suite à l’accord électoral signé avec les socialistes. L’incertitude pour EELV est la taille du groupe écolo et sa capacité à réussir à battre la droite et les socialistes dans les circonscriptions ouvertes. L’influence de la campagne présidentielle et le respect ou non de l’accord par les socialistes pourront également jouer un rôle important. L’idéal serait d’avoir un groupe suffisamment important pour être indispensable.

Les communistes tenteront de conserver leurs fiefs, puis de surfer sur la vague Mélenchon, là aussi pour obtenir le plus gros groupe possible et être ensuite en position de force.

Le centre se trouve dans une situation difficile, et tentera de subsister et de sauver un maximum de ses députés. 

Le FN espère pouvoir faire un coup, en gagnant 1 ou 2 sièges de députés, ce qui serait un exploit pour ce parti d’extrême droite qui ne peut pour l’instant compter sur aucune alliance de 2ème tour.

 

En Haute Garonne (31), le territoire et la population sont divisées en 10 circonscriptions, dont 2 nouvelles.